"Il a tout d'un grand" : Il fait craquer Alain Chameyrat (En Magnum / Bettane + Desseauve). Une cuvée destinée à prouver que le cinsault peut produire de très grands vins rouges, presque seul (à 70%, avec 30% de syrah, grenache et carignan pour compléter) .

Une poignée des meilleurs vignerons du Languedoc, hélas trop peu, redécouvrent les vertus du cinsault, un vieux cépage dont on a fait des citernes de rosés, parfois bons. Vinifié en rouge, c’est assurément le vin de soif par excellence et l’aisance et le plaisir qu’il procure peut se conjuguer à une profondeur étonnante quand il est bien traité. Jean-Baptiste Granier, jeune ingénieur agronome, en produit une des versions les plus excitantes. Finale délicieuse, florale, sur les fruits rouges, la réglisse. La similitude de sensations tactiles avec les grands pinots noirs de Bourgogne est évidente. Il a tout d’un grand, sauf le prix.

Les Vignes oubliées, Autour du Cinsault

16,90 €Prix